Des couleurs et des matériaux distingués produisent une bonne ambiance ; des détails tels que les aménagements figuratifs, les mains courantes gainées de cuir ou le détournement de verres en luminaires l’intensifient encore.

Architectes Staufer & Hasler Architekten, Frauenfeld
Durée de la construction  2012-2014

Maître de l’ouvrage 

Neugass Kino AG, Zurich

Ingénieurs civils

Dr. Lüchinger + Meyer, Zurich
Conception de l’éclairage Brenner Licht, Will

Le Houdini à Zurich Aussersihl est une combinaison de cinq petites salles de cinéma avec un bar. Ce que l’exploitant désigne avec justesse par miniplex est intégré dans l’ensemble Kalkbreite planifié par Müller Siegrist Architekten et offrant des espaces d’habitation et de travail à côté et au-dessus d’un dépôt de tram. Dès le projet préliminaire, une zone à destination culturelle a été réservée entre deux cages d’escalier sur la Badenerstrasse, et marquée grâce à un encorbellement surdimensionné. Le complexe de cinéma s’insère donc exactement à l’intérieur d’un cadre prédéterminé. Pourtant, il est plus qu’une simple implantation, puisque le squelette des appartements s’appuie sur la structure porteuse des salles de cinéma. Celle-ci, complexe, en béton, ne donne pas seulement forme aux espaces intérieurs en offrant de bons services pour la protection incendie et l’acoustique, elle fait aussi partie de la structure porteuse hybride de l’ensemble du site. Bar et cinéma fonctionnent en grande partie séparément, mais pas complètement : ils profitent ainsi l’un de l’autre, sans interférer. Spatialement, les deux zones se recouvrent. Grâce à l’élargissement vertical, la vue s’ouvre toujours vers le haut ou vers le bas, mais surtout dans la diagonale, au point que les pièces apparaissent généreuses malgré l’étroitesse de leurs proportions. On se sent ainsi comme une petite partie dans une totalité très élaborée ; cependant, on trouvera une quiétude suffisante à l’intérieur de niches intimes. Les sols vivement colorés, les rembourrages dorés, les bois précieux et les dorures, l’éclat des lustres et leurs reflets scintillants sur les surfaces laquées de béton coloré créent une atmosphère unique alliant glamour et confort floconneux. L’espace, plein de subtilités, est une invitation aux jeux de voir et être vu. Ce même développement, présent dans la façade entre le monde de rêve des salles de cinéma et l’espace public de la ville, renforce encore sa tournure théâtrale. Pour l’ensemble Kalkbreite, qui paraît plutôt inamical et égocentrique dans l’espace urbain, ceci représente une aubaine.

www.kinohoudini.ch

www.staufer-hasler.ch 

Questions et réponses sur la qualité du béton : PDF

  • La galerie du bar se trouve dans la façade et donc dans l’espace urbain, duquel on se détourne, mais auquel on prend encore part. Cela fait du Houdini un lieu vraiment public.

  • La nuit venue, une lumière artistiquement mise en scène éclaire la façade depuis le dossier des sofas et les linteaux surbaissés des ornements horizontaux. Ceci corrige la proportion problématique des grandes fenêtres.

  • Depuis le foyer central du cinéma s’ouvre une perspective vers la halle des trams. Le monde brut de l’usine se présente alors comme une image légèrement surréaliste.

Partenaires

BETONSUISSE – le béton, naturellement

©2021 BETONSUISSE

Impressum

Visitez-nous sur