Malgré son fort potentiel dans le secteur des appartements en Suisse, l’activation thermique des éléments de construction n’est pas encore très répandue. Le 18 janvier 2018, dans le cadre du salon Swissbau, des experts du secteur de la construction ont montré comment le béton pouvait être utilisé efficacement comme accumulateur et conducteur thermique.
 

Le béton est le matériau de construction le plus utilisé au monde. Il est résistant, durable et flexible. Une autre de ses qualités est son grand potentiel d’accumulation et de conduction thermiques. Grâce à leur masse considérable de 2400 kg par mètre-cube, les éléments de construction en béton se révèlent être des corps de chauffe d’une grande efficacité. Ils accumulent remarquablement la chaleur et s’avèrent être une solution idéale de diffusion thermique grâce aux tuyaux incorporés. La chaleur rayonnante émise par les parois de béton chauffées s’avère particulièrement agréable. La capacité d’accumulation du matériau peut cependant aussi servir à rafraîchir les locaux. Les éléments de béton de grande taille se refroidissent la nuit grâce à la ventilation, ce qui leur permet ensuite d’absorber la chaleur superflue des locaux en journée.

 

Les dépenses énergétiques nécessaires au refroidissement et au chauffage d’éléments de construction en béton sont très faibles. Le fluide qui circule dans la tuyauterie ne doit avoir que quelques degrés de plus ou de moins que la température ambiante souhaitée pour atteindre pleinement son efficacité dans un ouvrage massif bien isolé. L’activation thermique des éléments de construction se conjugue en outre parfaitement avec des systèmes de production d’énergie renouvelable, tels que des installations photovoltaïques, éoliennes ou géothermiques.

Le chauffage et le refroidissement par l’intermédiaire du béton sont ainsi durables à tous égards.

 

Programme «Le confort grâce à un béton intelligent»

Par rapport à des ouvrages moins massifs, la construction en béton en tant qu’élément passif de technique du bâtiment évite les pointes de puissance et limite ainsi les dépenses pour le chauffage et le refroidissement. Une combinaison judicieuse permet d’assurer le confort des bâtiments avec des techniques bien moins complexes et de s’adapter aux fortes variations des conditions extérieures de façon plus naturelle pour l’humain. Non seulement l’inconstance du climat extérieur est compensée, mais une intégration adroite au stockage thermique sur un cycle d’un ou plusieurs jours permet en outre d’apporter une contribution significative à l’efficacité énergétique et à l’esthétique architecturale. L’objectif est de démontrer par l’exemple qu’un confort intelligent peut être obtenu grâce à des synergies entre le béton et la technique du bâtiment et de susciter le débat à ce propos. Ce programme est présenté par Urs-Peter Menti, professeur à la Haute école de technique et d’architecture de Lucerne.

 

Exposés

Les présentations des intervenants peuvent être téléchargées au format PDF et n’existent qu’en allemand.

Prof. Urs-Peter Menti, Haute école de technique et d’architecture de Lucerne


Institut de technologie du bâtiment et de l'énergie IGE

Institut et administration de la recherche

Moderation

Prof. Adrian Altenburger, Haute école de technique et d’architecture de Lucerne


Institut de technologie du bâtiment et de l'énergie IGE / Institut et gestion de programme

Impulsvortrag: Beton generiert LowTec

Prof. Andrea Deplazes, dipl. Arch. ETH / BSA/ SIA, Bearth & Deplazes, Chur


Professeur d'architecture et de design, ETH Zurich

Impulsvortrag: Hauptsitz ÖKK in Landquart

DI DI Dr. techn. Simon Handler, ALLPLAN GmbH, Wien


Impulsvortrag:
Die Bauteilaktivierung im Haus der Zukunft

Siège social ÖKK, Bearth & Deplazes Architects



Revue