CONSTRUIRE EN BÉTON 2020/21

La revue d’architecture «Construire en béton» paraît tous les deux ans. Pour la présente édition, le design a été soigneusement repensé. La revue présente six nouvelles constructions et transformations très différentes, toutes réalisées en Suisse dans un passé récent. La revue s’ouvre sur un essai brossant le portrait de la cimenterie de Siggenthal. Les photos réalisées spécialement pour ce numéro ont été prises par le photographe d’architecture Rasmus Norlander.
 

«Construire en béton 2020/21» apparaît sous une forme soigneusement rafraîchie. L’agence zurichoise Bossard Wettstein a mis à jour la mise en page, la typographie et l’haptique de la publication, tout en respectant les principes de base du concept de design développé il y a quinze ans par Miriam Bossard et Trix Barmettler. La continuité est ainsi maintenue tant sur le plan graphique que sur celui du contenu. Depuis sa création en 1986, «Construire en béton» montre la beauté du béton comme matériau de construction et la variété de ses possibilités
.

Trois des six projets présentés dans «Construire en béton 2020/21» sont des transformations. Ce n’était pas intentionnel, mais ce n’est pas non plus une coïncidence. Dans le contexte de durabilité et de densification, la gestion rationnelle du parc immobilier est l’une des principales missions de notre époque. Le matériau de construction qu’est le béton joue ici un rôle de premier plan, car il est à la fois durable et souple. Dans la maison située à Prosito, le nouveau matériau coulé se mêle aux anciens murs en pierre de carrière pour former un nouvel ensemble, tandis que dans l’école Bäumlihof de Bâle, une grande structure existante se voit offrir une nouvelle vie. Enfin, l’Uferpark Attisholz puise une poésie et une beauté surprenantes d’une station d’épuration désaffectée.
 

Trois autres contributions présentent un bâtiment scolaire avec salle communale à Hunzenschwil, un nouvel élément urbain à Fribourg et un hangar sur le col de la Bernina: trois architectures qui ne pourraient guère être plus différentes les unes des autres.
 

Exceptionnellement, l’essai introductif ne présente pas un bâtiment historique, mais brosse le portrait d’une grande cimenterie. Il décrit le processus depuis l’extraction des matières premières jusqu’au produit fini. Mais surtout, il retrace la fascination exercée par cette installation de l’industrie primaire. Dans l’interaction entre carrière, paysage et grande installation technique, tours de silos, bandes transporteuses et machines, une puissance et une beauté exceptionnelles voient le jour.
 

Les photos jouent un rôle central dans les pages de «Construire en béton». Dans cette édition, elles ont été prises pour la première fois par le photographe Rasmus Norlander, qui est basé à Zurich et à Stockholm. Les textes ont été rédigés par Martin Tschanz, architecte et journaliste. L’agence zurichoise Bossard Wettstein a conçu la mise en page.

CONSTRUIRE EN BÉTON 2020/21

Tous les articles individuels du numéro