Un bâtiment, trois maisons, suggère le volume échelonné avec ses trois pignons.

Architectes Andrea Frapolli, Monte Carasso
Ingénieur civil Pedrazzini Guidotti, Lugano
Durée de la construction 2018 - 2019   
Maître d'oeuvre Toscaza Notta und Giovanni Marci

Deux bâtiments historiques en pierre dans le centre de Prosito ont servi de point de départ: une maison du milieu du XVe siècle, divisée en deux par une limite parcellaire et aménagée pour la dernière fois dans les années 1970, et une étable voisine datant elle du XIXe siècle. Ils ont été transformés en un seul bâtiment, qui apparaît comme l’addition de trois maisons contiguës en quinconce, chacune dotée de son propre toit. De cette façon, l’échelle du groupe de maisons est préservée, tout comme le lien avec le voisinage. Le volume subdivisé accompagne le cours de la Kirchgasse et la topographie, qui reflètent tous deux un cours d’eau voisin.

L’habitation historique est située au milieu de tout cela, à la fois littéralement, spatialement et symboliquement. Au rez-dechaussée se trouve la pièce centrale de la vie domestique avec la cuisine, la cheminée et la grande table à manger; au-dessus trône une galerie de séjour. Les murs aménagés librement transforment la pièce en un ensemble et établissent dans le volume quasi cubique une direction perpendiculaire au toit tout en activant une connexion avec les ailes du bâtiment voisines. Du côté de la vallée, les pièces sont réparties sur trois étages, qui occupent le volume de l’ancienne étable, tandis que l’accès à la maison avec l’escalier et les pièces de service se trouve dans l’ancien espace intermédiaire des bâtiments historiques. Le volume de la maison s’étant déplacé vers l’est, un espace vide est apparu dans les anciens murs en pierre: une cour intime qui protège les pièces du voisinage proche. Vers la montagne, un nouveau volume relie l’étage d’accès à l’étage principal. À la fois remise et bâtiment d’entrée, il abrite la voiture, les pièces de la cave, l’accès à la maison et une zone abritée avec salon de jardin.

Le bâtiment se caractérise par les matériaux que sont le béton et la pierre de carrière, dont la qualité minérale est soulignée par les fenêtres et les quelques éléments en bois. Les possibilités plastiques de la pierre artificielle coulée sont ici utilisées au maximum, par exemple dans la conception de la cheminée, de sorte que la nature monolithique du béton et la structure des murs se complètent à merveille. Y compris techniquement, les anciens murs ayant été stabilisés par le béton.

www.andreafrapolli.ch

Questions relatives à la qualité du béton: PDF

  • De puissants murs de pierre avec des traces de formes architecturales classiques témoignent du fait que le Mantouan, qui a peut-être construit la maison au XVe siècle, n'était pas sans exigences. 

  • Les chambres des étages inférieurs conservent leur intimité malgré la façade vitrée. Le mur de l'ancienne étable renferme une petite cour, qui apparaît comme une extension de la pièce. 

  • En tant que double coque avec isolation insérée, le mur gange une épaisseur pouvant atteindre un mètre. Les connexions spatiales dans la verticale et l'horizontale pallient l'impression d'exiguïté. 

  • Comme dans les fermes, la pièce centrale fait à la fois office de hall, de cuisine et de salle à manger. L'âtre renforce son statut de centre de la maison.